La Rambla de Santa Mònica | Barcelona Bus Turístic
En raison de la Course El Corte Inglés , dimanche 7 avril, l'Itinéraire Rouge et certains arrêts de l'Itinéraire Bleu seront affectés de 9 h à 14 h environ. Merci de vous renseigner aux arrêts.
  • Accueil
  • La Rambla de Santa Mònica

La Rambla de Santa Mònica

Centre de Barcelone de la première moitié du XIXe siècle

Hola Barcelona, your travel solution

Du XVIIe siècle à la deuxième moitié du XIXe siècle, ce tronçon de La Rambla et ses rues adjacentes furent le centre de la vie barcelonaise. Il est difficile de trouver un tronçon de rue plus chargé d’histoire à Barcelone: Palais du XVIIIe siècle, couvents transformés en hôtels et centres d’art, ruelles étroites, musées, théâtres et le Gran Teatre del Liceu.

Pourquoi visiter le tronçon inférieur de La Rambla?

La Rambla, également connue sous le nom de Les Rambles car elle prend plusieurs noms au gré de ses 1,2 km de long, illustre 200 ans de la vie à Barcelone.

À l’origine, c’était un torrent qui marquait les limites de la ville. Le premier tronçon de La Rambla – depuis la Colonne Christophe Colomb jusqu’au Gran Teatre del Liceu – est connu sous le nom de "Rambla de Santa Mònica", car c’est là que fut édifié en 1636, le Couvent de Santa Mònica dels Agustins Descalços, un bâtiment austère de style classique, composé d’un cloître, seul élément notable conservé aujourd’hui. L’espace abrite aujourd’hui un centre culturel, l’Arts Santa Mònica, qui propose des expositions et des activités gratuites.

De chaque côté de La Rambla, se succèdent plusieurs lieux incontournables. On y trouve la rue Josep Anselm Clavé, qui à partir de la Plaça del Duc de Medinaceli s’appelle rue Ample, l’une des voies nobiliaires de la Barcelone ancienne, qui abritait de nombreux palais et maisons bourgeoises, et qui devint l’une des principales artères de la Barcelone du XVIIIe siècle; l’étroit Passatge de la Banca, qui vous conduira à l’ancien siège de la Banque de Barcelona, un petit palais néoclassique du XIXe siècle, qui abrite aujourd’hui le Musée de cire de Barcelone; le Palais March, de style néoclassique (1776), aujourd’hui siège du Département de culture du Gouvernement de la Catalogne; le Passatge de Bacardí, un passage couvert construit au milieu du XIXe siècle, qui relie La Rambla à la Plaça Reial; et la rue de Ferran, qui s’ouvre sur la Plaça de Sant Jaume.

De l’autre côté de La Rambla, se trouve la rue Nou de la Rambla, où vous ne pouvez pas manquer de visiter le Palais Güell, l’une des œuvres importantes de Gaudí, construit entre 1886 et 1890 sur commande du mécène de l’architecte, Eusebi Güell. Le palais se trouve sur l’une des artères principales du Raval, qui relie la montagne de Montjuïc et le reste de la ville.

Cette partie basse de La Rambla offre d’autres monuments qui valent une visite, tels que le Teatre Principal (le plus ancien de la ville, construit à la fin du XVIIe siècle et reconstruit et réaménagé plusieurs fois jusqu’à sa fermeture en 2015), ou l’Hôtel Oriente, le tout premier de Barcelone, qui conserve l’ancien cloître du couvent franciscain sur lequel il a été construit. Après le désamortissement de 1835, il fut transformé en Gran Fonda d’Orient, dont ont été conservées les verrières fabriquées à l’acide et les graphismes des murs, avant de devenir l’Hôtel Oriente en 1931.

Enfin, à côté de l’Hôtel Oriente, vous pourrez voir le Gran Teatre del Liceu, le plus représentatif de la ville de Barcelone, conçu par Miquel Garriga i Roca et Josep Oriol Mestres en 1847. Après deux incendies, le Liceu fut reconstruit et parvint à conserver la splendeur de l’époque à laquelle il était le lieu de réunion de la bourgeoisie catalane.

 

Comment se rendre sur la partie inférieure de Les Rambles?

Pour suivre cet itinéraire sur la partie inférieure de Les Rambles, vous pouvez emprunter l’Itinéraire rouge du Barcelona Bus Turístic et descendre à l’arrêt Colom – Museu Marítim.

 

Pour les plus curieux

  • Le saviez-vous? La rue Nou de la Rambla fut la première rue équipée de trottoirs, d'égouts et de deux voies de circulation.
  • Conseil du Barcelonais: La rue de Santa Mònica cache un bijou de l’époque décadente du Raval, le bar Pastís, un recoin bohème avec des concerts de musique, ouvert par une Française exilée en 1947.
  • Incontournable pour: Tout le monde ! Passage obligé pour tous ceux qui visitent Barcelone.