Quartier du Raval | Barcelona Bus Turístic
En raison de la Course El Corte Inglés , dimanche 7 avril, l'Itinéraire Rouge et certains arrêts de l'Itinéraire Bleu seront affectés de 9 h à 14 h environ. Merci de vous renseigner aux arrêts.

Quartier du Raval

Le passé et le futur de Barcelone

Hola Barcelona, your travel solution

Ses ruelles entremêlées sont passées du statut de théâtre de la marginalité à celui de témoignage de la naissance d’un nouvel axe culturel à Barcelone. El Raval est l’un des quartiers les plus chargés d’histoire de la ville. Il abrita autrefois les premières usines de Barcelone, révoltes prolétaires et bordels. Aujourd’hui, il accueille bon nombre des musées et établissements les plus modernes de la ville.

Pourquoi visiter El Raval?

El Raval vit le jour au milieu du XIVe siècle, lorsque des épisodes de pestes réduisirent la population de la ville et laissèrent des terrains vides qui furent utilisés pour construire des couvents et cultiver les terres. Le quartier acquit ainsi une importante notoriété et s’étendit autour du couvent del Carme, du monastère de Natzaret et de l’hôpital Colom, ce qui obligea le roi Pierre le cérémonieux d’ordonner la construction d’une muraille pour protéger l’espace qui commençait à s’urbaniser et qui concentrait une population fragile composée de malades, orphelins et lépreux.

À partir du XVIe siècle, les couvents situés à proximité de la Rambla se multiplièrent et devinrent l’élément dominant du quartier jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. C’est à cette époque que de grandes usines commencèrent à s’installer, comme l’usine Vapor Bonaplata, première industrie textile à vapeur en Espagne, en 1832. À cette époque, El Raval voit fleurir une architecture industrielle de maisons-usines qui rassemblaient en un seul et même espace la manufacture et le logement. Ces maisons sont actuellement conservées et composent le patrimoine du quartier.

La prolifération d’usines, ainsi que la proximité du port et l’éclatement de la Guerre mondiale, contribuèrent à la dégradation du quartier. C’est alors que naquit El Raval cosmopolite, canaille et marginal, où arrivèrent pour la première fois des drogues comme la cocaïne et dont la musique jazz et le tango composaient l’ambiance sonore des cabarets et des bordels. C’est à cette époque que certains auteurs, tels que Francisco Madrid, Juli Vallmitjana ou Josep Maria de Sagarra, baptisèrent El Raval sous le nom de "Quartier chinois", pour souligner la marginalité et la pauvreté qui émanaient de ses ruelles. De cette époque subsistent quelques établissements emblématiques tels que le London Bar, authentique cave proposant des concerts, le bar Marsella où l’on servait de l’absinthe, ou encore le bar Pastís.

Ces établissements témoignent d’une époque qui paraît de plus en plus éloignée. El Raval d’aujourd’hui, délimité par la rue de Pelai, la Rambla, la Plaça del Portal de la Pau, le Port de Barcelone, l’Avinguda Paral·lel, la Ronda de Sant Pau, la Ronda de Sant Antoni et la Plaça de la Universitat, est un quartier dynamique et multiculturel qui fait cohabiter, à côté d’établissements de loisir, deux des musées les plus modernes de Barcelone, le CCCB et le MACBA, ainsi que des temples de la culture, comme le Gran Teatre del Liceu ou la Biblioteca de Catalunya.

 

Comment se rendre au quartier d’El Raval?

Depuis l'arrêt de Plaça de Catalunya de l’Itinéraire Bleu du Barcelona Bus Turístic, si vous redescendez la Rambla et prenez à droite la rue Hospital, vous pourrez découvrir et explorer le quartier du Raval.

 

Pour les plus curieux

  • Le saviez-vous? Les Barcelonais utilisent un verbe, "ravalejar", qui signifie se promener dans ce quartier. C’est le seul quartier à posséder son propre verbe!
  • Conseil du Barcelonais: N’oubliez pas de flâner sur la Rambla del Raval. Elle n’est pas aussi jolie que La Rambla, mais elle est tout aussi cosmopolite et remplie de terrasses.
  • Incontournable pour: Découvrir le passé de la ville et les nouvelles tendances.